Tél.: +32(0)11 72 90 47 | Email: info@lcbchampions.be



Le Coin d´Hilaire - 2018

Nous sommes déjà fin janvier. Les fêtes sont passées et nous retrouvons à nouveau, notre rythme quotidien. Encore une bonne semaine et il aura lieu notre « grande fête des familles et des champions » de notre journal, le premier samedi de février. Traditionnellement à Nivelles ; là, on y est bien depuis des années et il n’y a aucune raison de changer.  De plus, les choses qu’on connaît donnent toujours un bon « feeling ». A côté de ça, c’est un des lieux les plus centrals de Belgique, facile à atteindre et il y a la possibilité de dormir pour ceux qui aiment faire la fête jusqu’aux petites heures. C’est un peu la clôture de l’hiver, là, où toute la Belgique se rencontre et où on est tous des amis!  N’est-ce pas ce que le sport colombophile a de plus beau d’offrir. 

Beaucoup d’œufs clairs

Le mois de décembre a connu peu de soleil. C’est probablement la raison pour laquelle il y a beaucoup d’œufs « clairs » dans les plateaux. Mais c’est préférable d’avoir des œufs clairs (pas fécondés) que des œufs noirs, parce que dans ce cas, l’embryon est mort dans l’œuf et cela veut dire qu’il y a probablement un problème de Paratyphose. Dans notre colombier, il y a +- 20% d’œufs non fécondés et surtout chez les “producteurs plus jeunes”, les deux et trois ans.  Les vieux de 2006, 2007 et 2008 connaissent leur travail et là, nous avons eu moins de problèmes. Néanmoins, on se pose toujours des questions au début mais en parlant avec d’autres amateurs, on remarque que c’est la même chose dans plusieurs colonies ; c’est probablement à cause du mauvais temps. Peu de soleil, trop humide ! Nous devons avoir un peu de patience et tout sera OK. Une fois que les pigeons arriveront à leur rythme, ce sera mieux. Actuellement, on regarde surtout les jeunes : s’ils se développent bien, la couleur des plumes, si les fientes sont bonnes et on les nourrit 3 à 4 fois par jour. Ils reçoivent beaucoup de produits complémentaires sur la nourriture comme de l’huile, de la poudre de condition, vitaminéral, du grit frais tous les jours (un mélange de plusieurs sortes) et tous les 2 jours des pierres à picorer.

Les premiers jeunes seront sevrés

Fin janvier, les premiers jeunes seront sevrés ; à ce moment, ils recervont un comprimé contre la tricho et leur première vaccination contre la  paramyxo. Nous les suivrons bien les premiers jours, pourtant ils restent longtemps avec les producteurs. Quand les jeunes ont 22 jours, ils sont mis à terre au colombier d’élevage pour qu’ils apprennent bien à boire et à manger.  Ainsi, ils seront très indépendants quand ils seront seuls dans leur colombier. C’est important qu’il y ait toujours du grit à leur disposition et pendant les premiers repas, ils reçoivent du maïs extra. C’est du maïs ordinaire, le maïs jaune qu’ils doivent apprendre à manger parce que c’est le seul qu’ils reçoivent à manger dans les paniers.

 

Si c’est bon on doit le dire

Cette année, nous avons eu de bons échos concernant les journées nationales.  Si c’est bon, on doit le dire aussi. C’était une fête « privée », où on a honoré les lauréats des championnats nationaux RFCB. Il semble que le repas et l’ambiance étaient bons le vendredi et le samedi. Certain ont dit que c’était une copie de la fête de l’Aile d’Or! Les photos des divers championnats on été présentés sur le site www.herbots.be.  De cette manière, les champions ont été honorés.  L’année prochaine, ce sera une autre province qui organisera. Alors, ce sera comme dans la passé ;  chaque année dans une autre province.

 

Le bateau coulé

On parle souvent que des 5 dernières minutes ou d’un bateau qui est en train de couler. Mais quand on parle de la RFCB, c’est le cas déjà depuis des années. Ces 5 dernières minutes sont passées depuis longtemps et le bateau a coulé depuis longtemps. Ce qui reste, ce sont les embarcations de sauvetage. A l’époque, nous étions quelques milliers de membres et on avait assez d’argent. Ces dernières années, l’effectif est passé à 12, peut-être 13.000 amateurs qui jouent, pas plus. Pourtant, les frais sont restés aussi élevés qu’à l’époque, parfois c’est même trop.  Entretemps, quelques uns ont jeté des embarcations de sauvetage à la mer en espérant arriver à terre. A l’époque ce n’était jamais la faute de quelqu’un et on n’a jamais dit que c’était de leur faute. Je suis curieux de voir si la « nouvelle équipe » sera capable de créer à nouveau un grand bateau, afin de garder ce que nous avons. Il est grand temps que tout ceux qui s’occupent de notre sport, se mettent ensemble afin de savoir où on veut aller. Un peu de bon sens peut nous aider.
Et pour finir les plus belles paroles que j’ai déjà souvent entendues : “Laissez nous jouer aux pigeons, c’est tout”, n’est-ce pas mes amis?

 

Hilaire

 

Dernières nouvelles

  • Notre super reproducteur

    Lire plus »

  • Le coin d’Hilaire - Quelques conseils

    Lire plus »

  • LE COIN D’HILAIRE Un autre regard !

    Lire plus »

  • Le coin d’Hilaire - La tantième “soupe”...

    Lire plus »

  • Le Coin d´Hilaire - La mue

    Lire plus »

  • Lancement nouveau site web LCB Championship

    Découvrez ici plus d'informations sur l'utilisation du site, comment se connecter, etc.

    Lire plus »